Port du masque au quotidien et respiration

Port du masque au quotidien et respiration

Lettre mensuel d’août 2020 de  Jean Pélissier, praticien de médecine chinoise. Marseille.

REDEVENIR LE CAPITAINE DE NOTRE VIE partie 2

DANGER, NOUS RISQUONS DE PERDRE LE RESTANT DE NOS DÉFENSES IMMUNITAIRES…

 

La respiration consciente, vous le savez, doit être au centre de nos pratiques quotidiennes. J’avais développé cet aspect dans une vidéo (ci-dessous), pour y trouver des exercices dirigés pour vous donner envie de pratiquer la respiration .
Sauf qu’à ce jour, à la vitesse de l’éclair, se répand l’épidémie de la peur et bien respirer va devenir de plus en plus compliqué !
Ne tournons pas autour du pot. C’est du masque dont je veux vous parler ! Certains l’on comprit depuis longtemps, le port du masque ne fait plus partie du domaine de la santé, mais devient dans le monde entier un problème purement politique.
J’avais écrit un « mot d’humeur » à ce propos (histoire des quatre postières…) que vous pouvez retrouver sur ma page Facebook (ou me la redemander). Il a été repris par le journal FranceSoir dans son dossier sur les masques.
Le port du masque est totalement contre-productif. Ce n'est pas moi qui le dis, mais les plus grands virologues sur cette planète. Aucun masque vendu dans le commerce ne vous protégera d’un virus. L’OMS est le premier à le dire ! Et de plus en plus de vendeurs de masques, pour se protéger de tous procès, marquent directement sur la boîte des masques bleus : « Ce produit ne protège pas des contaminations virales ou infectieuses » !
Mais cette lettre fait partie de la rubrique « redevenir le capitaine de notre vie », donc ce n’est pas le lieu de polémiquer ici. On apprend en MTC à, dans un premier temps, « encaisser », « endurer », « supporter ». Ce n’est pas de la lâcheté, mais au contraire une force. Pour ensuite dans un deuxième temps avoir des réactions et des attitudes qui s’imposent.

Je me mets ici à la place de tous ces vendeurs, vendeuses, restaurateurs, coiffeurs et des dizaines d’autres corps de métier qui doivent porter cette illusoire protection toute une journée, avec en cas de contravention, 135€, puis 700€ jusqu’à 3500€ d'amende  et six mois d’emprisonnement !!! Non, je n’ai jamais dit que nous étions entrés dans une dictature de la peur !
Bref, de très nombreuses études l’ont prouvé : un masque diminue de 30% nos échanges respiratoires. On en a tous fait l’expérience : avec un masque, on finit même par ne plus avoir envie de respirer pour ne pas se réinjecter toutes les toxines qui sont collées contre le tissu !
Mais ce n’est pas tout !
Si la personne le porte par obligation, mais le fait à contrecœur, elle va générer une sorte de frustration, de colère intériorisée : cela va déclencher ce que nous appelons en MTC un « blocage de l’énergie du Foie ». Le Foie gouverne les tendons. Le diaphragme est une nappe tendino-musculaire : il se bloque. Très souvent une douleur se met en place entre les omoplates. La respiration est encore plus restreinte.
Dans le cas opposé, la personne demande à porter le masque. Elle n’est pas encore « éveillée ». Les informations anxiogènes véhiculées par une majorité de médias ont faire leur œuvre de reprogrammation du subconscient le plus profond. C’est le virus de la peur qui est mis en avant, avec en plus la colère de voir que l’autre n’en porte pas. Cette peur vidange littéralement l’énergie des Reins (pour faire court nos capacités d’auto guérisons !) Un grand symptôme apparaît : ce sont des apnées respiratoires, souvent accompagnées de grandes fatigues, d’insomnies de plus en plus importantes.

Dans tous ces cas de figure, je vais vous donner des conseils fondamentaux pour limiter la casse !
*Le plus souvent possible (non ne soyez pas parano, il n’y a pas un policier qui se cache derrière-vous !), quand vous êtes seul, retournez-vous, descendez votre masque sous le menton et faites une série de dix respirations abdomino-diaphragmatiques (par le ventre), profondes, en inspirant par le nez et soufflant par la bouche.
*Le matin avant de partir, faites des respirations profondes (sans masque évidemment) en hyperventilation (plutôt allongé pour éviter que la tête ne vous tourne).
*Chaque fois que vous le pouvez, descendez le masque sous le nez et faites une série de dix respirations lentes, en pleine conscience, uniquement nasales. Répétez-le 5,10 fois dans la journée.
Si vous appliquez tous ces exercices, si vous avez compris que la respiration est un élément essentiel de votre vitalité, vous verrez très rapidement que vos maux de tête du soir vont disparaître et vous boosterez votre batterie des Reins.
Par contre, vous l’avez bien compris, pour tous ceux qui portent un masque seul dans leur voiture, ou pendant la pratique du jogging ou du vélo, ce type d’exercices ne sera d’aucune utilité ou tout à fait insuffisant. Il conviendra alors d'appliquer d’autres méthodes thérapeutiques relativement aux pathologies du mental et des émotions.
En espérant que cesse au plus vite cette énergie anxiogène qui frise dans certains cas la paranoïa, je ne peux que vous inviter à respirer en pleine conscience, encore et encore… Toujours dans le partage.