Le Litchi, Li Zhi par Jean Pélissier

Le Litchi de Chine, Litchi Sinensis communément appelé Litchi se nomme Li Zhi 荔枝 en chinois. On le prénomme aussi « cerisier de Chine ».

Il provient d’un arbre fruitier de la famille des Sapindaceae qui est une plante tropicale. C’est un arbre qui peut atteindre jusqu’à 15 mètres de haut et vivre plusieurs centaines d’années. Chaque arbre peut alors donner de 100 à 150 kg de fruits par an !

Sa culture en Chine remonte à plus de trois mille ans. Ces origines sont mystérieuses. Certains disent qu’il vient de la province de Guangdong, d’autres du Sichuan. C’était un fruit très apprécié, et même vénéré des empereurs chinois.
Il est considéré comme fruit porte-bonheur dont il est coutume d’offrir lors du Nouvel An chinois.
À la moitié du 18e siècle, il fut importé à l’île de la Réunion, puis à Madagascar. Il provient aussi de l'Inde et des Philippines.
Il est dit que c’est un fruit qui nous aide à  supporter l’hiver, et ce, par sa nature tiède en MTC. On le trouve très facilement sur nos étales de novembre à février.
Dans l’antique médecine chinoise, toutes les parties de l’arbre sont utilisées en pharmacopée. Ce qui nous intéresse ici, c’est le fruit qui est très connu pour ses propriétés diurétiques, fébrifuge, astringent et antalgique. Il soigne les maux de gorge, favorise le transit intestinal et améliore la digestion.
Sa forme, très souvent en cœur, sa couleur rouge font que les litchis ont très rapidement été associés à l’amour. On lui prête donc des effets aphrodisiaques qui peuvent être décuplés si on l’associe à un peu de poudre de gingembre dans du champagne !

Que dit la médecine chinoise ?
Le Litchi est de nature Tiède et de saveur Douce et Acide.
Nous savons que les aliments de nature tiède réchauffent l’organisme et stimulent les fonctions vitales. Ils conviennent quand des signes de froid sont présents dans le corps, comme les mains et pieds froids, ou en cas de paresse intestinale par « froid interne ».
La saveur douce permet d’harmoniser, d’humidifier et de nourrir le corps. Elle appartient au logiciel Rate-Pancréas. La saveur acide qui est à mettre en relation avec le Foie permet « d’absorber », de retenir et de « consolider » les liquides du corps.
Les organes méridiens où vont se diriger principalement ses effets sont ceux de la Rate et du Foie
Ces actions principales sont :
• De produire les liquides organiques
• Il est dit qu’il est utile au sang
• De réguler l’énergie, le Qi
• De calmer les douleurs.
En pharmacopée chinoise Li Zhi est utilisé en cas de :
• Soif excessive, éructations fréquentes, douleurs gastriques, difficultés à digérer, nausées et vomissements, furoncles (application local), douleurs dentaires dues au Feu du Vent entre autres.
Il est dit : « Li Zhi aide la mémoire et l’intelligence et tonifie le Qi ». En ayant une action directe sur l’énergie de la Rate, il permet en effet de réguler celle-ci. D’autre part, la Rate qui est le chef d’orchestre de la digestion du bol alimentaire est la source de la production de sang et d’énergie dans l’organisme.
Il est dit : « Les litchis tonifient le Yang et sont utiles au Qi. Ils tonifient le foyer moyen (rate-estomac) et clarifient les Poumons. Ils produisent les liquides organiques et désaltèrent. Enfin ils adoucissent la gorge ».
De la pulpe de litchi (l’équivalent de 5 fruits) appliquée une heure par jour pendant un mois est très efficace contre les rhumatismes du genou.

Que disent les recherches modernes ?
C’est une excellente source en Vitamine C. Par là même, le litchi a un rôle antioxydant non négligeable et il diminue le stress oxydatif. La vitamine C maintient l’intégrité de la peau, aide à la cicatrisation des plaies, protège les cellules contre le vieillissement prématuré causées par les radicaux libres et favorise les fonctions immunitaires.
C’est une grande source en potassium qui permet de maintenir l’équilibre acido-basique dans le corps, de contrôler le pH à l’intérieur des cellules. Il participe au bon fonctionnement des reins et des glandes surrénales. Il diminue l’apparition des maladies cardio-vasculaires et est essentiel dans les mécanismes de constructibilité musculaire.
Le lichi est conseillé aux femmes pour perdre du poids. Il stimule la production de collagène qui est responsable de l’élasticité de la peau. Il régénère également les cellules épidermiques. De plus, il est recommandé aux femmes enceintes et aux enfants en pleine croissance, afin d’aider leur développement grâce à ses nutriments.
Il s’avère efficace pour lutter contre les douleurs de l’estomac tout en régulant l’appétit. D’un autre côté, les fibres facilitent le transit intestinal.

Le litchi  peut se consommer tel quel, mais entre aussi dans la composition de nombreuses recettes. Sa chair peut être mixée. Attention de ne pas consommer trop de jus, car cela risque de se retourner contre l’organisme. Frais, à température ambiante, il faut le consommer dans les 48h, sinon il fermente et devient acide. Il peut se conserver au réfrigérateur dans un sac en plastique perforé pendant plusieurs semaines, ce qui est rarement le cas, car il est difficile d’y résister !  Pour le consommer, on retire la coque avec les doigts ou un couteau en prenant soin de ne pas couper la chair.

Les litchis séchés peuvent être dégustés comme des raisins secs ou ajouter dans certaines boissons à la place du sucre.

Contre-indications
Il convient de ne pas en consommer en excès par exemple en cas de bouffées de chaleur. L’abus de litchi  peut augmenter les phénomènes de chaleur, les inflammations. En trop grande quantité, il peut donner des gingivites et des épistaxis.

Une légende pour sourire : Une légende raconte que dans la région de Zengcheng, non loin de Canton, une jeune fille appelée He Xiang Gu rentrait chez elle. Sur le chemin du retour, elle traverse un jardin de litchis. La petite décide de s’installer sous un arbre et profite de la tranquillité ambiante, en oubliant le temps qui passe. Soudainement ce rendant compte de l’heure, elle se lève et court chez elle. Dans la précipitation, elle laisse un fil vert de sa robe sur la branche d’un arbre : c’est pourquoi aujourd’hui les litchis possèdent tous une entaille verte sur leurs coques.

Extrait d'un article du blog de Jean Pélissier, praticien MTC