Le cancer du sein et médecine chinoise

Article écrit par Jennifer Charetiers, praticienne de médecine chinoise.

Qu’en est-il du port du soutien-gorge ?
Il n’existe que peu d’études sur le port du soutien-gorge et le risque de cancer du sein et celles-ci sont contradictoires. Mais si l’on prend le cancer du point de vue de la médecine chinoise, c’est l’obstruction de la circulation du Qi (énergie) et du Sang qui mène à une stagnation et peut en résulter une masse.
Bien sûr l’hygiène de vie et l’alimentation variée et équilibrée jouent un rôle important pour notre santé.
Maintenant, revenons-en à notre soutien-gorge. Nos soutien-gorge sont rarement à la bonne taille, souvent bien trop serrés, entravant la circulation sanguine et lymphatique, ainsi que la circulation de l’énergie dans la poitrine. Combien de nous, en enlevant notre « attirail » à la fin de la journée, s’aperçoive des marques laissées de cette étreinte indésirée ? Sans parler des armatures, autrement appelées baleines  qui stimulent toute la journée la zone d’un point d’acupuncture du méridien du Foie : Qi Men – 14 Foie.

Partant de ce principe de libre circulation des énergies et des liquides dans le corps, j’ai envie de vous dire : Ah bas les soutiens gorge ! Vive le No Bra !
Je vous entends déjà dire : ma poitrine va tomber si je ne porte pas de soutien-gorge  ou : c’est gênant , ça se voit que l’on ne porte pas de soutien-gorge .
Et bien non, votre poitrine ne va pas tomber plus que lorsque vous portez votre soutien-gorge, car quand on laisse sa poitrine à l’air libre, les ligaments de Cooper – fibres qui soutiennent la poitrine — habituellement compressés et inutilisés avec le port du soutien-gorge – sont sollicités, se renforcent et jouent leur rôle de maintien.
De petits exercices permettent aussi de « renforcer » ces ligaments. Et pour le côté gênant et visible (pudiquement parlant), et bien vous pouvez déjà ne pas porter de soutien-gorge à la maison.
Être acteur de sa santé est important. Alors pour aller encore un peu plus loin, je vous propose ici un massage de la poitrine en prévention du cancer du sein, issu des techniques de longévité taoïste des tigresses blanches.

Ce massage se réalise assis en tailleur, dos droit, un coussin sous les fesses afin que les genoux puissent toucher le sol, le talon gauche contre le vagin pour éviter les fuites d’énergie de ce dernier. Si la position vous est impossible, placer une balle devant l’entrée du vagin. Idéalement, on se dévêtit pour pratiquer ce massage de la poitrine, mais on peut tout aussi bien se couvrir d’une couverture ou de vêtements amples et confortables pour garder la chaleur.
Ce soin s’effectuera en 4 temps.
– Frottez vos mains l’une contre l’autre afin qu’elles soient bien chaudes puis posez vos mains chaudes sur vos seins, les mamelons reposants entre les pouces et les index. Sentez d’abord la chaleur pénétrer dans vos seins puis effectuez des rotations avec vos seins. Faites d’abord tournez vos seins vers l’extérieur 48 fois rotations puis vers l’intérieur 48 rotations.

De nouveau frictionnez vos mains et vos pulpes de doigts pour qu’elles soient bien chaudes et massez vos mamelons et aréoles. Effectuez des rotations vers l’intérieur 48 rotations.
Réchauffez vos mains et vos doigts puis massez le galbe du sein, autour de l’aréole en effectuant des rotations vers l’intérieur 48 rotations

Enfin frictionnez vos mains et vos doigts. Pincez légèrement le mamelon. Sur l’inspiration, tirez légèrement sur le mamelon, et sur l’expiration, lâchez. Répétez l’opération 24 fois.
Dans la tradition, il est préconisé de réaliser – si possible – ce massage 2 fois par jour pendant 100 jours, ensuite une fois par jour pendant la période de menstruation.
Ces exercices sont d’abord destinés à garder les seins fermes et sains et ainsi prévenir la formation de tumeur du sein. Ils apportent du mouvement et de l’énergie dans cette zone. Le Qi ainsi activé dans la poitrine grâce au massage améliore considérablement les désordres de la menstruation et les désordres sexuels.
Voilà Mesdames de quoi allier beauté de la poitrine et santé ; alors pourquoi s’en priver ?
Et surtout on n’oublie pas la consultation annuelle auprès d’un professionnel de santé pour contrôle !

Jennifer CHARETIERS
Praticienne en médecine chinoise, spécialisée dans l’accompagnement de la femme enceinte et l’enfant dès la naissance.

Ci dessous, la vidéo de Jean Pélissier, praticien de MTC, conférencier, auteur de nombreux livres dont Prévenir le cancer avec la médecine traditionnelle chinoise chez Albin Michel.