La saveur douce en MTC

La saveur douce - GAN, est une des 5 saveurs principales dont on parle en MTC (médecine traditionnelle chinoise), donc en diététique chinoise.
Elle est associée à la Terre, à la Rate et l’Estomac, aux chairs et au Centre.
On dit d’elle qu’elle tonifie, nourrit, détend et humidifie.
Étant associée au Centre, elle a un mouvement stabilisant.
La saveur douce fortifie l’Énergie générale du corps, produit les liquides organiques, le Sang. Elle détend l’Énergie en cas de tensions psychiques, calme les douleurs et les spasmes.
C’est principalement la saveur des céréales, ainsi qu’une des saveurs de la viande, du poisson, des fruits et du lait… rien de très intense tout seul donc.
En diététique chinoise, on considère que cette saveur stabilisatrice doit être la saveur de base de l’alimentation, mais avec toutes les nuances que le vivant impose, car si la carence en Doux affaiblie la Rate, son excès lui, entrave les chairs… donc attention à ne pas en saturer son organisme en cas d’Humidité par exemple.
Le Doux ne doit pas être confondu avec le gout sucré qui lui est la saveur « toxique » du Doux.
(Le sucre est utilisé en pharmacopée chinoise, mais pour des cas bien précis donc attention à l’excès)

Souvent notre alimentation moderne est sur saturée en goût fort: salé, sucré, acide. Et sortie de là, beaucoup de personne ne sentent rien.
Prenons l’exemple de mon plat favori: le Congee. (porridge de riz venu d'Asie. Très digeste et faible en calories)
On me contacte souvent pour me dire que ça n’a pas de goût, est ce que quelque chose s’est mal passé dans la recette ?
Alors non. Youpi tout va bien.
Le Doux qui « n’a pas » de goût est vraiment quelque chose à chérir, c’est ce qui permet de re étalonner notre échelle gustative intérieure. C’est remettre les points sur les i et revenir au Centre duquel plus d’options sont possibles.
Avoir une alimentation qui comprenne du vrai doux et plutôt neutre, c’est se faire le cadeau de calmer les sens, c’est choisir une certaine paix qui permette de mieux profiter des nuances de goûts existantes. Et de s’en réjouir …
Il ne s’agit pas d’austérité gustative, bien au contraire !

Article de Catherine Charles, praticienne en médecine traditionnelle chinoise

Complément d'informations

La saveur Douce des aliments est généralement due à la présence de substances sucrées. Les molécules sucrées, comme le saccharose, le glucose ou le fructose, interagissent avec les papilles gustatives de la langue. Ces interactions déclenchent des signaux nerveux qui sont interprétés par le cerveau comme une sensation de douceur.
Alors de quoi parle t’on ? Le sucre ; ça ne veut rien dire. Car, par exemple, il y a une grosse différence entre le sucre de canne et le sucre de betterave. Il n’ont pas le même effet sur l’organisme.
Le sucre n’est pas mauvais en soit, c’est surtout notre sédentarité et la qualité du sucre qui est le problème.
Le sucre est source d’énergie (c’est du Yin) mis à disposition. "Tu bouges c’est bien, tu bouges pas, tu noies le moteur".

Elie Fayad, Praticien en énergétique et acupuncture traditionnelles chinoises.
Directeur de l'IEATC Nice (Institut d’Énergétique et Acupuncture Traditionnelles Chinoises)

Quelques aliments de saveur douce

Ail, asperge, aubergine, blette, carotte, céleri, champignon, choux, concombre, fenouil, haricot vert, laitue, oignon, patate douce, pomme de terre, potiron, radis, tomate, azuki (haricot rouge), lentille, tofu, avoine, blé, orge, maïs, riz, abricot, ananas, châtaigne, datte, fraise, figue, kiwi, mandarine, melon, noix de coco, orange, pamplemousse, pomme, pore, amande, cacahuète, noix, crevette, huitre, poulpe, bœuf, lapin, poulet, œuf, cannelle, muscade, sésame noir, alcool, café, thé, miel. (certains aliments peuvent avoir 2 saveurs)

Extrait du livre A la découverte de la diététique chinoise de Josette Chapellet édition Guy Trédaniel