Janvier 2022, XIN CHOU, Bœuf de Métal

Mylène Coste-Wilks, maître de Feng Shui Traditionnel, Astrologie chinoise nous décrypte ce mois de janvier 2022

En cette fin d’année XIN CHOU, Bœuf de Métal, nous voilà arrivés.es au bout du chemin avec un sentiment d’être acculés.es au bord d’un gouffre.  Le Grand-Duc vient nous enfoncer dans le trou qu’il n’a fait que creuser durant toute cette année. Ce point de non-retour vers lequel il nous a traîné avec détermination, sans jamais perdre de vue son objectif final.

Et pour bien nous marquer de son empreinte, afin que nous n’oublions jamais cette année 2021, il termine avec brio d’un mois contenant son même ADN ; un mois XIN CHOU, comme pour nous enliser dans sa terre gelée.

Alors pour vous décrire ce mois Janvier, il nous suffit de regarder derrière nous.

Cette année nous a ralenti, nous a divisé, nous a imposé des passes, des règles, des lois oppressives et totalitaires. Alors le mois à venir aura sûrement un goût amer de déjà-vu. Peut-être que nous aurons à subir encore plus de restrictions abusives.

Mais 2021 a aussi eu des aspects positifs pour ceux qui ont su avancer par petits pas. Nous avons été obligés.es de regarder la société et ses dérives comme dans un miroir. Des choses bien pour la défense des enfants ont été faites, que ce soit devant un écran, dans une église ou au sein de leur foyer.
Aussi par rapport à la planète et le changement climatique, nous sommes de plus en plus nombreux à être conscients qu’un changement est nécessaire et à l’accepter. Et même si, avec certains nous nous sentons divisés, avec d’autres des liens se sont tissés. Nous avons été contraints de choisir notre camp, de se rapprocher de ceux qui nous ressemblent afin d’avancer ensemble, se soutenir, s’entraider et se préparer à une transformation qui pourrait être assez radicale.
En attendant ce nouveau souffle, le plus dur reste à faire, c’est-à-dire tenir bon et avancer sans savoir vers quoi mais avancer quand même. N’oublions pas que ce binôme XIN CHOU est associé à l’hexagramme H36, « l’obscurcissement » qui est formé par KUN, la Terre nourricière et maternelle qui recouvre LI le Feu, trigramme de la joie, de la passion, de l’optimisme.

Nous avons vécu une année avec le soleil caché derrière une colline, ayant perdu de sa luminosité et ce mois de Janvier pourrait nous paraître encore plus sombre et froid mais nous arrivons à la fin des ténèbres. Le soleil ne pourra pas aller plus bas ! Une nouvelle dynamique est en train de se mettre en place pour nous tirer vers le haut. Vers ce qui me plaît d’imaginer comme le nouveau monde.

Bonne année 2022 à tous. 

Mylène Coste-Wilks
Maître de Feng Shui Traditionnel, Astrologie Chinoise et Divination

Stéphanie Gelbart, astrologue et experte Feng Shui,poursuit :
Nous célébrerons la nouvelle année, sous le signe du Tigre d'Eau, le 3 février à 23 heures, selon le calendrier solaire chinois. Nous sommes donc toujours, pour quelques semaines, dans l'année du Buffle (ou Boeuf) de Métal. Il reste donc du temps pour se préparer à entrer pleinement dans une nouvelle énergie. Dans la pensée chinoise classique, on anticipe pour savoir ce que l’année a dans le ventre, avant de lui ouvrir la porte. Ce qu’il faut faire, c’est caler ses projets dès à présent, parce qu’une direction va être prise pour les trois prochaines années .

Alléger nos emplois du temps
Il serait bien de se servir du mois de janvier 2022 pour faire un bilan conséquent des deux dernières années écoulées et de mettre un terme à ce qui ne nous correspond plus. Par exemple, décider d'arrêter des relations avec lesquelles on n’est plus en phase, oublier des postures qui ne nous conviennent pas . Ensuite, il va falloir ralentir de manière conséquente : ce janvier-là est d’une nature lourde et besogneuse. Par conséquent, la feuille de route du 1er janvier est de faire le bilan et lister ce qui nous fait vraiment du bien, et dire qui nous avons envie d’être dans les trois prochaines années. Cette journée sera à l’image de ce que sera 2022.
Comment opérer cette transition ?
Commencer par alléger les emplois du temps de chacun : ne pas se sentir obligés de dire oui à toutes les sollicitations. Nous allons prendre soin de soi plutôt que de faire plaisir aux autres. C'est une démarche volontaire de s’occuper de soi en priorité durant cette période. Ce n’est qu’en étant bien calé sur ses bases, que l’on pourra pleinement être disponible aux autres.
Covid-19 : des mesures plus restrictives dès le 5 janvier
En outre, janvier sera fait pour créer de la justesse et de la limite. Cette année, on ne choisit qu’une bonne résolution pour soi et on s’y tient. Une résolution qui va nous faire grandir intérieurement pour les trois ans à venir. Le mois de janvier nous pousse à l’intériorisation, au ralentissement de nos activités ou mouvements . Par conséquent, « des mesures plus restrictives pour limiter nos déplacements face à la circulation du Covid-19 seront certainement mises en œuvre dès le 5 janvier prochain ».
Enfin, Stéphanie Gelbart met en garde sur la capacité d'écoute : « Ce mois de janvier n'est pas le moment pour les grands messages. Il faudra peser ses mots et s’économiser en parole. Il y a un effort individuel à écouter, ne pas nourrir des débats qui n’ont pas lieu d’être. Il faudra attendre février pour parler et écouter l’autre plus aisément ».
Stéphanie Gelbart