qi gong luberon vaucluse

En savoir +…

Port du masque au quotidien et respiration

Lettre mensuel d’août 2020 de  Jean Pélissier, praticien de médecine chinoise. Marseille.

REDEVENIR LE CAPITAINE DE NOTRE VIE partie 2

DANGER, NOUS RISQUONS DE PERDRE LE RESTANT DE NOS DÉFENSES IMMUNITAIRES…

 

La respiration consciente, vous le savez, doit être au centre de nos pratiques quotidiennes. J’avais développé cet aspect dans une vidéo (ci-dessous), pour y trouver des exercices dirigés pour vous donner envie de pratiquer la respiration .
Sauf qu’à ce jour, à la vitesse de l’éclair, se répand l’épidémie de la peur et bien respirer va devenir de plus en plus compliqué !
Ne tournons pas autour du pot. C’est du masque dont je veux vous parler ! Certains l’on comprit depuis longtemps, le port du masque ne fait plus partie du domaine de la santé, mais devient dans le monde entier un problème purement politique.
J’avais écrit un « mot d’humeur » à ce propos (histoire des quatre postières…) que vous pouvez retrouver sur ma page Facebook (ou me la redemander). Il a été repris par le journal FranceSoir dans son dossier sur les masques.
Le port du masque est totalement contre-productif. Ce n'est pas moi qui le dis, mais les plus grands virologues sur cette planète. Aucun masque vendu dans le commerce ne vous protégera d’un virus. L’OMS est le premier à le dire ! Et de plus en plus de vendeurs de masques, pour se protéger de tous procès, marquent directement sur la boîte des masques bleus : « Ce produit ne protège pas des contaminations virales ou infectieuses » !
Mais cette lettre fait partie de la rubrique « redevenir le capitaine de notre vie », donc ce n’est pas le lieu de polémiquer ici. On apprend en MTC à, dans un premier temps, « encaisser », « endurer », « supporter ». Ce n’est pas de la lâcheté, mais au contraire une force. Pour ensuite dans un deuxième temps avoir des réactions et des attitudes qui s’imposent.

Je me mets ici à la place de tous ces vendeurs, vendeuses, restaurateurs, coiffeurs et des dizaines d’autres corps de métier qui doivent porter cette illusoire protection toute une journée, avec en cas de contravention, 135€, puis 700€ jusqu’à 3500€ d'amende  et six mois d’emprisonnement !!! Non, je n’ai jamais dit que nous étions entrés dans une dictature de la peur !
Bref, de très nombreuses études l’ont prouvé : un masque diminue de 30% nos échanges respiratoires. On en a tous fait l’expérience : avec un masque, on finit même par ne plus avoir envie de respirer pour ne pas se réinjecter toutes les toxines qui sont collées contre le tissu !
Mais ce n’est pas tout !
Si la personne le porte par obligation, mais le fait à contrecœur, elle va générer une sorte de frustration, de colère intériorisée : cela va déclencher ce que nous appelons en MTC un « blocage de l’énergie du Foie ». Le Foie gouverne les tendons. Le diaphragme est une nappe tendino-musculaire : il se bloque. Très souvent une douleur se met en place entre les omoplates. La respiration est encore plus restreinte.
Dans le cas opposé, la personne demande à porter le masque. Elle n’est pas encore « éveillée ». Les informations anxiogènes véhiculées par une majorité de médias ont faire leur œuvre de reprogrammation du subconscient le plus profond. C’est le virus de la peur qui est mis en avant, avec en plus la colère de voir que l’autre n’en porte pas. Cette peur vidange littéralement l’énergie des Reins (pour faire court nos capacités d’auto guérisons !) Un grand symptôme apparaît : ce sont des apnées respiratoires, souvent accompagnées de grandes fatigues, d’insomnies de plus en plus importantes.

Dans tous ces cas de figure, je vais vous donner des conseils fondamentaux pour limiter la casse !
*Le plus souvent possible (non ne soyez pas parano, il n’y a pas un policier qui se cache derrière-vous !), quand vous êtes seul, retournez-vous, descendez votre masque sous le menton et faites une série de dix respirations abdomino-diaphragmatiques (par le ventre), profondes, en inspirant par le nez et soufflant par la bouche.
*Le matin avant de partir, faites des respirations profondes (sans masque évidemment) en hyperventilation (plutôt allongé pour éviter que la tête ne vous tourne).
*Chaque fois que vous le pouvez, descendez le masque sous le nez et faites une série de dix respirations lentes, en pleine conscience, uniquement nasales. Répétez-le 5,10 fois dans la journée.
Si vous appliquez tous ces exercices, si vous avez compris que la respiration est un élément essentiel de votre vitalité, vous verrez très rapidement que vos maux de tête du soir vont disparaître et vous boosterez votre batterie des Reins.
Par contre, vous l’avez bien compris, pour tous ceux qui portent un masque seul dans leur voiture, ou pendant la pratique du jogging ou du vélo, ce type d’exercices ne sera d’aucune utilité ou tout à fait insuffisant. Il conviendra alors d'appliquer d’autres méthodes thérapeutiques relativement aux pathologies du mental et des émotions.
En espérant que cesse au plus vite cette énergie anxiogène qui frise dans certains cas la paranoïa, je ne peux que vous inviter à respirer en pleine conscience, encore et encore… Toujours dans le partage.

La respiration de longue vie

Jean Pélissier a exercé comme kinésithérapeute, praticien en médecine traditionnelle chinoise à Marseille. Passionné d'ethnomédecine, il est aussi enseignant, conférencier et auteur de livres sur la médecine traditionnelle chinoise.
Son site : cliquez
Voici la conférence donnée sur la respiration de longue vie.

Le Covid-19 et le Qi Gong

Publié le 26 février 2020 par Gino Micucci Génération Qi Gong – Luxembourg.
Le Qi Gong pour renforcer l’immunité et se protéger des maladies épidémiques
En ces temps où le covid-19 (coronavirus) fait la une de tous les média, il peut être utile d’expliquer certains effets du Qi Gong sur la santé, et en particulier sur l’immunité.
En énergétique chinoise, la maladie ne se déclare que si l’organisme est affaibli et on ne parle pas de système immunitaire. On va parler de Wei Qi (l’énergie défensive ou protectrice). Ce qui revient à peu près au même en fait. Le système immunitaire ce sont des réactions biologiques et biochimiques de notre corps pour nous défendre contre d’éventuels agresseurs extérieurs. L’énergie défensive, c’est tout à fait ça ! L’énergie défensive va se diffuser à la surface de notre corps pour nous défendre contre tout ce qui vient de l’extérieur, contre ce qu’on appelle : les énergies perverses externes.

 

La médecine traditionnelle chinoise (MTC), considère les agents infectieux comme des énergies pathogènes externes appelées les « Xie Qi » au même titre que les 6 énergies climatiques, saisonnières, « cosmiques » comme le vent, le froid, la chaleur, l’humidité, la sécheresse et la canicule. Ces Xie Qi, les agresseurs, peuvent être aussi bien des virus, des bactéries, des parasites, que la pollution atmosphérique ou les toxines environnementales.

Alors, que faire pour se prémunir de ces désagréments et renforcer ses défenses immunitaires ?

Pour faire simple et ne pas embrouiller les néophytes, contentons-nous de préciser que cette énergie défensive est élaborée sous le contrôle des Reins en lien avec les Poumons.

 

Or, la MTC met en lien les émotions avec les différents organes (en tant que fonctions énergétiques et non pas seulement en tant qu’organes physiques). En l’occurrence, l’émotion associée aux Reins est la peur. De ce fait, crier au loup peut avoir pour effet de créer un sentiment d’insécurité, une forme de peur qui va atteindre les Reins, et entraîner une moindre qualité et quantité de l’énergie défensive, et donc faire baisser les capacités immunitaires.
L’automne et l’hiver sont des périodes au cours desquelles les agressions externes sont importantes sous forme de vent et de froid. Ces agressions vont miner l’énergie des Reins et des Poumons et provoquer rhumes, toux, grippe, bronchite et autres joyeusetés du même genre.

Le Qi Gong propose plusieurs axes de réponse
De nombreuses études in vitro et in vivo ont examiné l’effet du Qi Gong sur différents paramètres de l’immunité. Plusieurs ont indiqué que la pratique régulière du Qi Gong pouvait avoir un effet mesurable sur la production de diverses cellules immunitaires, comme les monocytes, les lymphocytes, les cellules tueuses naturelles (cellules NK – natural killers), les neutrophiles, etc.
Diminuer le stress
Si un stress modéré et de durée restreinte peut activer les Reins et le niveau énergétique global du corps, un stress intense, ou un stress modéré mais prolongé, va au contraire affaiblir les Reins.
Le Qi Gong, par son effet apaisant sur les tensions physiques et mentales, favorise une meilleure utilisation de son énergie. Tous les exercices impliquent de ramener son attention sur le corps, et ainsi d’apaiser le mental.
Exercices respiratoires, méditation assise et automassages sont particulièrement précieux de ce point de vue. Ils évitent l’emballement des pensées et des émotions qui fait perdre le sens des réalités.
De ce point de vue, tous les exercices d’enracinement vont aussi être très utiles : ils améliorent la capacité à garder son calme et à rester centré, même lorsque tout s’agite autour de soi. Et on sait aussi que le lien à la Terre est très important pour maintenir la fréquence énergétique du corps à un niveau optimal et favoriser le « rechargement des batteries ».

Renforcer l’énergie des Reins
Vue l’importance accordée à l’énergie des Reins en MTC, le Qi Gong comporte de très nombreux exercices pour la stimuler. C’est même l’objectif principal de certains Qi Gong, comme certains exercices proposés dans nos cours ou stages, comme par exemple les Qi Gong qui stimulent fortement le niveau énergétique global – comme Zhan Zhuang Gong (« l’arbre »), Qi Gong des 12 méridiens, l’Oie Sauvage, la Tonification Générale (les Dao Yin en général comme celui des Poumons ou des Reins…), les Ba Duan Jin, le Zhi Neng Qi Gong, le Wudang Yang Sheng Gong, le Nei Yang Gong, le Qi Gong des 6 sons, Guolin Qi Gong, …
Activer les trajets et points énergétiques « stratégiques »
De manière à renforcer les capacités de réponse du corps face aux agressions du mauvais temps et des agents pathogènes, de nombreux points énergétiques peuvent être activés par pressions, frottements, et percussions, ce que l’on regroupe sous le terme générique d’auto-massages. Certains de ces points sont ainsi très réputés pour leur efficacité à enrayer un début de toux, de rhume ou de fatigue.
Il existe aussi un exercice constitué de séries de percussions sur différents segments du corps et appelé « chasser le vent », qui a pour fonction de mobiliser l’énergie défensive.
En conclusion, comme c’est généralement le cas en MTC, le Qi Gong propose différents axes de prévention de la maladie en renforçant les capacités de défense immunitaire par des moyens simples et complètement naturels. Ce serait dommage de s’en passer !
Car, si la pratique du Qi Gong est efficace pour améliorer sa santé, elle est aussi très agréable.

 

L’essence du Qi Gong par Jean Pélissier

Yin Yang, l'emblème de la pensée par Cyrille Javary

Résumé
Qu'est-ce que Yin-Yang ? Le sinologue, écrivain et conférencier Cyrille J-D Javary nous propose, à travers un récit imagé, de revenir sur cette notion longtemps incomprise de la pensée occidentale.

Réponse philosophique et pratique formulée par le peuple chinois face à l'alternance des saisons, Yin-Yang pose pour principe que tout change tout le temps, et nous épargne ainsi la gageure aristotélicienne de devoir penser le monde de façon unitaire. Autrement dit, une chose peut être à la fois une et son contraire, tout dépend du moment et de l'endroit depuis lesquels on l'observe.

Accepter cette harmonie originelle, c'est faire des rapports inédits dans des domaines qui nous sont familiers, comme l'authenticité de soi ou la séparation des sexes. C'est s'ouvrir à une réflexion qui ne laisse pas de désarçonner nos certitudes les plus ancrées.

Une vidéo du Docteur Yves Réquenna sur les bienfaits du Qi Gong.

Le Docteur Réquena, directeur de l'Institut Européen de Qi Gong, est l'un des précurseurs du Qi Gong en France dans les années 80.