Émotions dynamisantes et émotions déséquilibrantes

Dans un cours, une pratiquante me faisait remarquer que l’on parlait surtout des émotions négatives liées à chaque organe. Et quid des émotions positives ?
J’ai trouvé sur le Net cette formulation en titre qui m’a bien séduite entre le « dynamisant » et le « déséquilibre ».
Avant tout, aucune émotion est à rejeter bien que certaines philosophies ou religions le font. Pourtant certains maîtres de Qi Gong, praticiens.nes de MTC le disent : c’est quand elles nous submergent, quand nous n’arrivons pas à nous en défaire, que ces émotions deviennent négatives. Un peu de colère, pourquoi pas ? A condition qu’elle soit mesurée et ne dure pas dans le temps. Un peu de peur ? Ça peut nous sauver d’aller dans certains excès.
Un peu de tristesse ? N’est il pas dit que de belles chansons ou compositions musicales sont le résultat d’une mélancolie, d’une tristesse exprimée ?
Il est cependant vrai que connaître le pendant plus positif des émotions liées aux organes peut nous aider à nous diriger vers celui-ci. On retrouve la dualité et la complémentarité du Yin / Yang

Ainsi :
Poumon est relié à la tristesse, la mélancolie. Autre versant : l’ouverture et la liberté
Rate : rumination – anxiété – souci. / idéation – réflexion - stabilité
Cœur : joie excessive - cruauté - violence - arrogance mais aussi centre de toutes les émotions / enthousiasme – amour- sincérité - charisme
Reins : peur-frayeur - repli sur soi - indifférence / volonté - créativité - vivacité
Vésicule biliaire : rancœur / courage – passage à l’acte
Foie : colère – frustration- agressivité / créativité – confiance- tendresse - amabilité

Voici également des propositions de Song Arun dans son Qi Gong de la Vertu :
Gratitude envers ce qui nous donne et soutient la vie
Appréciation envers toute chose, même celle que nous considérons comme difficulté
Patience envers toute chose que nous nous engageons à faire avec détermination sans nous soucier du temps et du résultat
Compréhension envers toute situation, en considérant que chaque chose a sa raison d’être
Sincérité, faire chaque action avec une bonne intention, « pensée, parole et action »
Respect, considérer que chaque chose a son rythme, son propre besoin, sa propre vie
Compassion, l’aptitude à prendre conscience de la souffrance des autres « tout comme moi, les autres recherchent le bonheur dans leur vie »
Sympathie : la chaleur, l’accueil, la convivialité, le sourire
Silence : être en contact avec la perception de son centre, sans attachement, sans préoccupation, sans inquiétude, laisser passer les choses comme les nuages dans le ciel

En conclusion, pour cette nouvelle année, laissons le « yakafocon » et prenons plaisir à nous nourrir de ces quelques recommandations ; chacun, chacune à son rythme.